17/07/2015

A FAMILY AFFAIR

I may have already told you a hundred times but this time of the year is one of my favorites as a fashion addict because it is the ad campaign season during which we'll get to know who does what. However, until then, I have to say that I'm pretty disappointed by the AW15 vintage and only a few have really marked me. Among them, Balenciaga, Miu Miu, Givenchy et Alexander Wang (don't ask me why but each and every season, I'm completely obsessed with the Alexander Wang's campaigns). Yes, this is a real addiction, I spend my days looking at Instagram and checking the Fashion Spot (where I realized that people could be more critical than me) for the slightest piece of news. Perhaps, I should join a group therapy to talk about it because I'm not the only one in that case. Am I the only one?

J'ai déjà dû vous le dire une bonne centaine de fois mais cette période est une de mes favorites en tant que passionné de mode car c'est la période où les campagnes de pub sortent et où on va enfin savoir qui fait quoi: quelle mannequin pour quelle marque si vous préférez. Jusqu'à lors, je dois bien avouer que je suis un peu déçu et que pour l'instant, peu de campagnes trouvent grâce à mes yeux: je citerais simplement Balenciaga, Miu Miu, Givenchy et Alexander Wang (ne me demandez pas pourquoi, chaque saison les pubs Alexander Wang m'obsèdent). Car c'est bien d'une obsession qu'il s'agit, je passe mes journées à regarder Instagram et à consulter The Fashion Spot (où j'ai trouvé des gens plus critiques que moi) à la recherche de la moindre news... Peut être devrais-je m'inscrire à un groupe de parole pour en discuter car je ne dois pas être le seul dans ce cas. Je ne suis pas tout seul n'est-ce pas?

If I'm slightly disappointed by this season's imagery, it may be due to the fact that there is a real lack of research when it comes to the models. The girls are always the same. I know what you are about to tell me "Charles, you said you love Balenciaga but Kate Moss & Lara Stone are not newcomers..." and I would answer you that these two are simply iconic! And I love seeing them in campaigns, editorials, on the runway or on magazine covers just like Anna Ewers (the Face of Alexander Wang), Mica Arganaraz, Lexi Boling, Binx Walton or Lineisy Montero, the new girl discovered by Prada. I really love them unlike some others with whom I have more difficulties. The problem with those other girls is not their face or the way they walk but something else. Those girls don't make me dream and make me regret the days models were scouted in the street, at a Starbucks or at a casting where they just accompanied a friend. I miss these days because these girls became supermodels overnight and their faces were on the covers of every magazine. It was a kind of lottery with only one big winner! But now, the dice are definitely loaded. Your face, your story or your personality are not the keys to success, it's your name that matters. If your name is Jenner, Hadid, Smith, Brosnan, Kilmer or Depp, your future is assured. "Studying? What's the use? My name will open me each and every door effortlessly", they must think...

Si je suis légèrement déçu par cette cuvée Automne Hiver 2015/16 c'est peut-être dû au fait qu'il y a peu de recherche niveau mannequin et que ce sont souvent les mêmes que l'on retrouve. Vous allez me dire "t'es mignon Charles mais tu aimes Balenciaga alors que ce sont Lara Stone & Kate Moss les visages de la saison, c'est pas nouveau nouveau tout ça..." et je vous répondrais que ce n'est pas pareil parce que j'ai plaisir à les retrouver ces deux là et puis, elles sont iconiques. Comme d'autres, Anna Ewers (le visage d'Alexander Wang depuis plusieurs saisons), Mica Arganaraz, Lexi Boling, Binx Walton ou bien encore, Lineisy Montero la nouvelle girl découverte par Prada, toutes ces filles j'adore les voir dans des campagnes, sur les podiums ou dans des séances photo. Et il y en a d'autres avec lesquelles j'ai plus de mal. Comme on dit, on ne peut pas aimer tout le monde... Ce n'est pas parce que je n'aime pas leurs têtes ou la façon dont elles marchent, c'est autre chose. Ces filles ne me font pas rêver. Ces filles me font juste regretter une époque où les nouvelles mannequins à la mode étaient des filles découvertes par hasard au détour d'une rue, dans la file d'attente du Starbucks ou bien parce qu'elles avaient accompagné une copine à un casting. Cette époque me manque parce que comme ça, du jour au lendemain, une fille devenait une star, était en couverture de tous les magazines et vivaient un rêve éveillé. C'était un peu comme à la loterie, il n'y avait qu'un seul grand gagnant! Maintenant, clairement, les dés sont pipés et ce n'est pas ton visage, ton histoire ou ta personnalité qui font qui tu es, c'est ton nom. Tu t'appelles Jenner, Hadid, Smith, Brosnan, Kilmer ou Depp et c'est bon, ton avenir est assuré! Des études pourquoi faire? Mon patronyme me paiera tout ce que je souhaite et bien plus encore!


Gif via Tumblr
These last days, I have been under the impression that the fashion world was only about this name game. I am almost wondering if 'genuine models' still have a job. It started a few weeks ago with the Marc Jacobs campaign starring Willow Smith, the very stable daughter of Will Smith & Jada Pinkett. Marc Jacobs explained that he wanted to feature friends in this campaign but I find it hard to trust him... I think this is just a marketing move to make people (and I) talk. Then with the Saint Laurent SS16 show where we could have seen the offsprings of Pierce Brosnan, Gary Oldman and Val Kilmer walk. Must be because they have the Saint Laurent figure and rock n' roll under their skin... And what about the next issue of CR Fashion Book, Carine Roitfeld's magazine where Kaia, Cindy Crawford's daughter, will strike a pose? And the Moncler ad campaign with Lucky Blue Smith and his sister Pyper America (is she the hidden daughter of Demi Moore & Bruce Willis?) Not to mention the brand new Chanel sunglasses promoted by Lily Rose, the daughter of Johnny & Vanessa; a girl we had already spotted at the Chanel Haute Couture show alongside Gabriel Kane, the son of Daniel Day Lewis & Isabelle Adjani. This is too much! Don't you think? Soon, the whole fashion world will be led by an elite (if it's not already the case) or by an elite into the elite. On one side, those who have the right name, the right family tree and on the other side, the others who have come here through hard work (and thanks to an exceptional skin & face symmetry...). Yet, all these news are nothing compared to the Balmain news of yesterday...

J'avais envie d'écrire cet article depuis pas mal de temps et plus les jours passaient, plus j'avais de la matière pour le faire. Ces derniers temps, on a l'impression que ce n'est que ça! C'est à se demander si les vrai(e)s mannequins ont encore un boulot. Ça a commencé il y a quelques semaines par les premières photos de la campagne Marc Jacobs avec en vedette Willow Smith, la fille très équilibrée de Will et Jada Pinkett. Marc Jacobs essaie de nous faire croire qu'il l'a choisie car c'est une amie, j'ai de sérieux doutes et me demande si ce n'est pas juste pour faire un petit coup marketing et que tout le monde (y compris moi à l'instant) en parle. Puis le défilé Saint Laurent Printemps Été 2016 à Paris où les fils de Pierce Brosnan, Gary Oldman et Val Kilmer ont défilé. Sûrement parce qu'ils ont la silhouette Saint Laurent et qu'ils ont le rock dans la peau... Et que dire du prochain numéro de CR Fashion Book qui mettra en scène Kaia, la fille de Cindy Crawford? Et de la campagne Moncler avec Lucky Blue Smith et sa soeur Pyper America (avec un tel prénom je me demande si ce n'est pas une fille cachée de Demi Moore et Bruce Willis)? Sans oublier les lunettes Chanel qui seront désormais promues par Lily-Rose Depp, la fille de Johnny & Vanessa qu'on avait déjà aperçue au défilé Haute Couture aux côtés de Gabriel Kane, le fils de Daniel Day Lewis & Isabelle Adjani. Tout ça, ça commençait à faire beaucoup et j'en arrivais à croire que bientôt le monde de la mode serait encore plus réservé à une élite, voire même à une élite dans l'élite. D'un côté ceux qui ont le bon nom de famille & le bon arbre généalogique et tous les autres, qui sont arrivés là à la force de leurs bras (ou plutôt grâce à la symétrie de leur visage...). Et pourtant, ce n'était rien à côté de ce qui s'est passé hier avec la nouvelle campagne Balmain. 

The French maison de couture is surfing the Lanvin wave that has been the first (please don't make me mention Comptoir des Cotonniers...) to feature sisters, brothers & sisters, mothers & daughters or even, a whole family (the Campbell family) to promote its collections. With these collections, we could feel the sincere approach of Alber Elbaz & his creative team, a little bit like Givenchy who loves using friends (almost family members for Riccardo Tisci) in its ad campaigns. With Balmain, it only smells money & buzz. Alongside Joan Smalls (the only legitimate model here according to me) and her sister, you can find the Jenners & the Hadids. The simple act of writing their names is exasperating because those girls just stand for everything I loathe in the fashion industry. I really love Fashion but I don't know why this world is always 'promoting' people we don't need and don't want. What is the use of defining as role models girls who love plastic surgery and symbolize an interstellar space? Are we running out of heroes? I had really loved the previous Balmain campaigns with a bunch of über glamourous girls playing video games, eating burgers and nastily fighting. This time, it is just falling flat and Mario Sorrenti's aesthetic is so exacerbated that it is just too much even if it's Balmain and Balmain is all about excess. I don't hate the brand or Olivier Rousteing, I just have a problem with those girls. Last season, in the menswear campaigns, we had Kim & Kanye, this time, Kylie & Kendall. What's next? Kris and her face where nothing moves? It would be so surprising and original... And once again, it would make the social networks crazy and this is exactly what Balmain is looking for. Buzz = More Followers = More Advertising = More Money: what makes the world go around (since his arrival, Olivier Rousteing has multiplied the sales by three). Actually, I think I am a bit old fashioned. I understand why Balmain is chosing them but I really can't get used to it.

La maison française surfe sur la vague Lanvin qui a été la première (non je ne parlerai pas de Comptoir des Cotonniers...) à mettre en scène des sœurs, des mères/filles ou des familles complètes pour promouvoir sa marque. Avec ces campagnes, on sentait quelque chose de vraiment sincère dans la démarche d'Alber Elbaz et son équipe créative, un peu à la manière de Givenchy qui considère ceux qui posent pour elle comme de la famille, un mot sacré pour Riccardo Tisci! Avec Balmain, ça sent plus le gros coup pour faire de l'argent et le buzz. Aux côtés de Joan Smalls, la seule mannequin vraiment légitime ici et de sa sœur, on retrouve les Jenner & les Hadid. Le simple fait d'écrire leurs noms m'horripile car elles représentent tout ce qui ne me plait pas dans la mode. Car oui, j'ai beau aimé la mode, des fois, j'en ai marre que celle-ci essaye de 'nous vendre' à tout prix des personnes dont on n'a pas besoin, dont on ne veut pas et sans qui on pourrait très bien vivre. Quel besoin a la mode de donner à des jeunes filles comme modèles des personnes qui se font refaire les lèvres, la poitrine, le nez et j'en passe, des personnes qui ne représentent qu'un vide intersidéral? Est ce qu'on est tant que ça à court de héros? J'avais vraiment adoré la précédente campagne Balmain où des filles glamour à mort jouaient à la console, mangeaient des burgers ou se battaient rageusement. Ici, ça tombe à plat et puis clairement, l’esthétique de Mario Sorrenti est tellement exacerbée ici que c'est juste too much, Balmain ou pas! Je ne déteste pas Balmain ou Olivier Rousteing (loin de là!), c'est avec ces filles que j'ai un problème. On avait eu Kim et Kanye, la saison passée, cette fois-ci ce sont Kendall et Kylie. Doit-on s'attendre à Kris et son visage qui ne bouge pas la prochaine fois? Ça ne m'étonnerait tellement pas... Et ça serait tellement original! Et encore une fois, ça affolerait les réseaux sociaux et c'est ce que Balmain clairement cherche. Car qui dit buzz sur les réseaux sociaux dit encore plus de followers, plus de pub, plus d'argent: le nerf de la guerre (depuis son arrivée à la tête de Balmain, Olivier Rousteing a triplé les ventes). Je dois être un peu vieux jeu en fait. Je comprends pourquoi le designer les choisit mais je n'arrive juste pas à m'y faire.

According to me, Fashion should be about something else than promoting the Void. Here I'm talking about the Kardashians/Jenners but I could have talked about Justin Bieber as well. What is going on with him? Can someone explain it to me? Why do the fashion magazines make him so cool while he has such a negative and disastrous image? We deserve better and all the people loving all those celebrities deserve better! I love Fashion, I adore Fashion and I would love to write about it just to say nice things but sometimes, I need to tell you about things I really don't understand. I know I am not the only one who has this kind of opinions and it's pretty heartwarming but unfortunately, our voices are getting lost among all those going into ecstasies about how wonderful/beautiful are the Kardashians, the Jenners, the Hadids, examining all their comings and goings as if something needed to be understood & decrypted. Of course, there are more important and tougher fights to carry out but sometimes, fighting against the wind is just liberating.

Pour moi, la mode c'est autre chose que toute cette promotion du vide. Je parle des Kardashian/Jenner mais j'aurais aussi pu parler de Justin Bieber. Qu'est ce qu'il se passe avec lui? Pourquoi est-il si cool et en couverture d'autant de magazines alors que clairement il ne bénéficie pas d'une image très positive? On mérite mieux que ça et toutes les personnes aimant toutes ces 'célébrités' méritent mieux! Moi j'aime la mode et j'aimerais pouvoir en parler que pour en dire du bien mais des fois, j'ai besoin d'écrire pour vous parler de ce que je ne comprends pas. Je sais que je ne suis pas tout seul à penser ça (c'est rassurant!) mais malheureusement, nos voix se perdent au milieu de toutes celles qui se gargarisent de la célébrité des Kardashian, des Jenner, des Hadid et qui dissèquent leurs moindres faits et gestes comme s'il y avait quelque chose à comprendre. Evidemment, il y a des combats beaucoup plus difficiles et nécessaires à mener mais parfois, se battre contre le vent, ça défoule.


Words by Charles Margueritte




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire