16/07/2015

BACH IN THE DAYS

We are all fans of someone or something. Even if sometimes this adoration can be a source of shame and we are afraid to tell the whole world, there is always a little piece of unreasonable love remaining in our hearts & souls. It is perhaps when you are a teenager that this feeling of admiration is the most perceptible and the most exacerbated. During those bittersweet years when you are, at the same time, afraid of growing up and becoming an adult & fed up with the fact that people are still considering you as a kid, the bedroom is a kind of secret sanctuary filled with pieces testifying this difficult transition and objects that you can relate to. Whether it be posters, pictures or clothes, these things help you going through the days. For instance, Yann was a typical "poster boy". The bedroom he shared with his big brother was decorated with pictures of his favorite artists: Janet Jackson, David Bowie or the band At The Drive In. As far as I'm concerned, I was more into movies or paintings (I was obsessed with the paintings of Ingres & Caillebotte). I know what you think "this guy is boring" and you're right! I was boring and proud to be (at least I stood apart)! I could also have stuck up pics of Madonna ( I was a huge fan at that time and still am in a way...) but that would have been a violent coming out and I was not ready at all.

Nous sommes tous fans de quelqu'un ou quelque chose. Même si parfois, cette adoration peut être un peu honteuse et que nous avons peur de le révéler à la face du monde, il y a toujours une petite part d'amour déraisonnable subsistant dans nos cœurs et nos esprits. C'est sans aucun doute lorsque l'on est ado que cet amour et cette admiration sans bornes sont le plus perceptibles et les plus exacerbés. Pendant ces années douces amères où l'on est à la fois effrayé à l'idée de devenir un adulte et agacé par tous ceux qui vous considèrent encore comme un enfant, la chambre est une sorte de sanctuaire secret rempli de trucs qui témoignent de cette transition difficile et auxquels on peut se raccrocher. Que ce soit des posters, des photos ou des vêtements, ces choses nous aidaient à avancer. Par exemple, Yann était un "poster boy" typique. La chambre qu'il partageait avec son grand frère était décorée de photos de ses artistes préférés: Janet Jackson, David Bowie ou le groupe At The Drive In. Pour ma part, j'étais plus affiches de films ou reproductions de tableaux (j'étais obsédé par Ingres ou Caillebotte). Je sais ce que vous vous dites "ce type est ennuyeux" et vous avez raison! J'étais ennuyeux et fier de l'être (au moins j'étais à part)! J'aurais pu aussi afficher des images de Madonna dont j'étais un grand fan (je le suis toujours d'une certaine manière) mais ça aurait été une façon plutôt violente de faire mon coming out et je n'étais pas encore prêt.


With their Spring Summer 2016 Collection, Carol Lim & Humberto Leon, the OPENING CEREMONY founders & designers are bringing us back to our teenage years when the best way to prove our unreserved love for our favorite star was to wear it on our clothes. The wardrobe they have imagined is clearly an ode to this time we have all known and loved (more or less) yet, their portrayal of the teenage boy is not a typical/classical one. Actually, he is not a classical boy but loves classical! Indeed, instead of designing rock/metal/horror movies tee-shirts (for a traditional teenage boy), they are breaking the codes by imagining a boy who would be fan of classical music. Their teenage boy loves Debussy, Bach or Beethoven and wear on his clothes such words as Overture, Symphony, Tempo or Concerto. In addition to these references to classical music, this collection is all about utility/sporty uniforms. Their wardrobe is full of printed sweatshirts, baggy trousers, big culottes, boxy shapes and military-inspired garments. This cool and slightly cerebral collection is clearly looking toward the 90s, perhaps the most blessed era for music hardcore fans with such bands as Nirvana or such artists as Michael Jackson. Every boy needs a pinstripe or kind of zebra-printed suit to look dapperly cool at a concert. To hang out with your friends, the trackpants + matching boxy tee-shirt with a large Beethoven logo in the back will be perfect! We completely love the idea of the removable patches to add your own personality to your clothes. Every Opening Ceremony collection is a brilliant variation on what is to be a youngster in nowaday's society, on how to be fashionable & completely relevant while looking toward past references. After their beautiful Autumn Winter 2015/16 collection tribute to Kodak and this good old age of silver photography, Humberto & Carol, once again, hit the nail on the head with a wardrobe full of musthaves and "the music of their fashion" is the sweetest to our ears.

Avec leur collection Printemps Été 2016, Carol Lim & Humberto Leon, les fondateurs et designers d'OPENING CEREMONY, nous ramènent à ces années adolescentes où le meilleur moyen de crier son amour pour sa star préférée était de la porter sur ses vêtements. La garde-robe qu'ils ont imaginée est clairement une ode à cette époque que nous avons tous connue et aimée (plus ou moins) mais pourtant, l'adolescent dont ils dressent le portrait n'est pas vraiment l'ado classique. En fait, il n'est pas classique mais adore le classique! En effet, au lieu de designer des vêtements avec des logos rock/métal/de films d'horreur (comme tout bon ado qui se respecte porterait), ils cassent les codes en imaginant un garçon qui serait fan de musique classique. Leur ado aime Debussy, Bach ou Beethoven et porte sur ses vêtements des mots comme Overture, Symphony, Tempo ou Concerto. Mais en plus de ces références à la musique classique, cette collection fait la part belle à des 'uniformes' fonctionnels et sporty. Leur garde-robe est pleine de sweatshirts imprimés, de pantalons baggy, de larges culottes (les shorts longs et oversized), de coupes boxy et de vêtements d'inspiration militaires. En somme, c'est une collection cool et légèrement cérébrale qui regarde vers les années 90, peut-être l'époque la plus florissante pour les fans hardcore de musique avec des groupes comme Nirvana ou des chanteurs tels que Michael Jackson. Tous les garçons dignes de ce nom se doivent d'avoir dans leur garde-robe un ensemble à rayures ou à imprimés 'pseudo zèbre' pour avoir l'air cool et chic à un concert. Et pour sortir avec ses potes, un ensemble sportswear (bas de survêtement + tee-shirt boxy avec un large logo Beethoven dans le dos) serait parfait! Et que dire de ces patches (sous forme de mots ou d'emblêmes) qui sont amovibles si ce n'est qu'on adore cette idée de customisation des vêtements. Chaque collection Opening ceremony est une brillante variation sur ce qu'est qu'être jeune à notre époque, que comment être à la mode et avoir une style absolument pertinent tout en jetant un coup d'oeil vers le passé. Après leur superbe collection Automne Hiver 2015/16 rendant hommage à Kodak et à la belle époque de l'argentique, Humberto & Carol tapent encore une fois en plein dans le mille grâce à une garde-robe pleine de must-haves et le moins que l'on puisse dire c'est que "la musique de leur mode" est la plus douce à nos oreilles.

Here are our favorite looks, the complete lookbook is available on the Opening Ceremony site.










Pics from the Opening Ceremony website


Words by Yann Sackville West & Charles Margueritte





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire