03/08/2015

THE COOLEST KIDS OF L.A

This is the end. Mornings spent in bed, sweet sunbeams caressing our faces, thinking about the frivolous things we'll do. Over. Unexpected trips to go to the beach, eat an ice cream gazing at the sea, the waves, the boats, the sea gulls. Over. Days spent watching a series, reading a magazine or a book, taking a nap in the meantime. Over. It's never easy to realize that holidays are over for good. We were in a bubble but it burst. Time to come back down to earth. Time to be an adult again.

C'est déjà la fin. Les matins passés à traîner au lit, le visage caressé par les doux rayons du soleil, à imaginer les choses futiles qu'on va bien pouvoir faire. Finis. Les voyages sur un coup de tête pour aller voir la mer, manger une glace en contemplant les flots, les bateaux, les oiseaux. Finis. Les journées devant une série, un magazine ou un livre entrecoupées de siestes. Finies. Les vacances sont finies et ce moment n'est jamais le plus facile. La bulle dans laquelle on se trouvait a éclaté. Il faut redescendre sur terre et être à nouveau des adultes.



Fortunately, the constant wave of Fashion is here to keep us afloat. We are floating in an ocean of clothes, ad campaigns, editorials, magazine covers, Instagram pics, our eyes toward a sun that never sets but shines, shines, shines till it hurts. This morning, while Yann was getting ready to jump in his daily routine again, I wanted to write some words about the Spring Summer 2016 Saint Laurent collection that smells of days spent on a beach and evenings spent around a camp fire, playing some 70s tunes on a guitar. Close your eyes and imagine the houses in front of the sea in a town near Los Angeles. Look! There are some cool dudes hanging around here. They are watching the heavy waves crashing on the beach. They'd love to go surfing just to feel one more time this mix of fear and excitement when you are finding yourself on top of the wave. You're the King of the World. Almighty. Adrenaline. But perhaps they should rehearse the new perfect song they created last night in their garage... Open your eyes. The lights are off. The show is about to start.

Heureusement, la mode et son flot continu est là pour nous aider à garder la tête hors de l'eau. Nous flottons dans un océan de vêtements, campagnes publicitaires, photos Instagram, les yeux vers un soleil qui ne se couche jamais et qui brille, brille, brille jusqu'à faire mal. En me levant ce matin, alors que Yann s'en allait retrouver son train train quotidien, j'avais envie d'écrire sur la collection Printemps Été 2016 de Saint Laurent Paris, une collection qui fleure bon le sable chaud et les soirées au coin du feu à grattouiller une guitare. Fermez les yeux, imaginez les maisons au bord de la mer dans la banlieue de Los Angeles. Regardez! Il y a quelques mecs cool qui traînent là. Ils regardent les vagues qui déferlent sur la plage et s'écrasent en un fracas sourd. Ces garçons hésitent entre prendre leurs planches histoire de sentir une fois encore ce mélange si particulier de peur et d'excitation, l'adrénaline montée, le sentiment d'être tout puissant sur la crête de la vague, et l'envie d'aller répéter dans un garage le morceau tellement puissant qu'ils ont composé au petit matin... Ouvrez les yeux. La lumière s'éteint. Le show va commencer.


Hating Hedi Slimane & what he has done to YSL seems to be fashionable these days end even though he has undoubtedly skyrocketed the sales and influence of the house throughout the world, many still say that his creations are nothing but cheap & worthy of a thrift store. In a way, it's true but by saying that, you quickly forget that the designer is someone with an extraordinary ability to feel the spirit of the times (just like Yves Saint Laurent actually). He designs what people -mostly young people & artists- want to wear to feel cool, desirable, on the fringes and yet, completely in the mold. If the models on the catwalk seem to tell you "I don't give a F***!" -the girls often have too much make up, they are wearing short short dresses & high high heels and the boys look like they have just left an endless party, still under some substances- everything in their attitude shouts COOL. I'm sure everybody has already experienced this desire to be as free and cool as them. As if life could be an endless day spent under the Californian sun, your feet in the sand. I want this life! Hedi Slimane makes me want this life! We completely believe the story he is telling us. The fact that most of his models have been cast in California and surely ride a few waves & play in a band definitely strengthens his point. When you are buying Saint Laurent, you are buying an aesthetic, a way of life, a way of contemplating things.

Dire que l'on déteste Hedi Slimane et ce qu'il a fait de YSL semble de bon ton ces derniers temps et même s'il a indéniablement fait exploser les ventes et le rayonnement de la marque, il y en a beaucoup pour seulement pointer du doigt le fait que ses créations sont cheap et dignes d'une friperie. D'une certaine façon, c'est vrai mais c'est oublier un peu vite que le designer est avant tout quelqu'un qui sent l'air du temps comme personne à la manière d'un Yves Saint Laurent. Il imagine ce que les gens -les jeunes & les artistes principalement- ont envie de porter pour se sentir cool, désirables, en marge et pourtant en plein dans le moule. Car si les mannequins ont, sur le podium, l'air de dire "Rien à Foutre!" -les filles sont souvent trop maquillées, dans des robes trop courtes, sur des chaussures trop hautes et les garçons semblent sortir d'une fête qui n'en finit jamais, encore sous l'effet de ce qu'ils ont pu absorber- tout dans leur attitude crie COOL. Je mets au défi quiconque de ne pas avoir eu envie, même une seule et unique fois, d'avoir l'air aussi cool et libre qu'eux. Comme si la vie pouvait ressembler à un jour sans fin passé sous le soleil Californien, les pieds dans le sable. Moi en tout cas, ça me donne envie et en ça, Hedi Slimane remplit parfaitement son contrat. On y croit car les mannequins ont pour la plupart étaient castés en Californie, jouent probablement du rock et surfent quelques vagues à leurs heures perdues. Quand on achète du Saint Laurent on achète une esthétique, un mode de vie, une façon d'envisager les choses.



So, to prolong Summer and turn holidays into a never-ending story, let's all adopt the Saint Laurent codes:

Alors, pour prolonger l'été et faire en sorte que les vacances ne s'arrêtent jamais, adoptons tous les codes Saint Laurent:


1/ "I layer the prints (tropical/leopard/checks/psychedelic/kitsch) and fabrics (leather/suede/mohair...). The more poorly dressed I look , the best it is. Normal people can't see how COOL I am."

1/ "Je superpose les imprimés (tropical/léopard/carreaux/psychédéliques/kitsch), et les matières (cuir/daim/mohair...). Plus j'ai l'air mal habillé, mieux c'est. Le commun des mortels ne se rend pas compte à quel point je suis COOL."





2/ "I'm a kind of neo Kurt Cobain. Nothing is important. I am wearing large white sunglasses and my girlfriend's jewelries. I look like I'm coming from both the 70s & the 90s. I mix everything. I have my own codes because after all, I don't care about fashion, what is important is what I have in my guts!"

2/ "Je me la joue néo Kurt Cobain. Je me fous de tout. Je porte de grosses lunettes blanches. J'ai piqué les bijoux de ma petite amie. J'ai l'air de venir à la fois des 70s et des 90s. Je mélange tout. J'invente mes propres codes parce que la mode on s'en fout, ce qui compte c'est ce qu'on a dans les tripes!"






3/ "The more out of sync with reality I look, the more actual I am. My jackets are glitter to death. What's the use of wearing shiny stuff at night? It's cooler to wear your most glitter things in the day, with the sun, it'll be sick!"


3/ "Plus j'ai l'air à côté de la plaque, plus je suis dans l'air du temps. Mes vestes sont glitter à mort. Ça sert à quoi de porter des trucs qui brillent le soir? Le plus marrant c'est de les mettre en plein jour, avec le soleil, l'effet est mortel!" 







4/ "Yes my sneakers look dirty. So what? Yes my jeans are ripped. So what? Yes my clothes seem worn out. So what? Yes, I know denim jackets + studs are has been. So what? Yes, my hair are weirdly dyed. But we're in LA and not at the F***ing Cannes Film Festival!"

4/ "Et ouais mes baskets ont l'air crades! Et ouais mon jean est troué! Et ouais mes fringues ont l'air usées! Et ouais les clous sur les vestes en denim c'est has been! Et ouais j'ai les cheveux d'une couleur improbable! On est à LA mec et pas au p***** de Festival de Cannes!"








Pictures by Virginia Arcaro for Dazed



Ecrit par Charles Margueritte





2 commentaires:

  1. Awesome post and I love this collection, very grunge burnout hippie hanging on the beach instead of going to class.
    xo
    A

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Isn't it the life we're all dreaming of?^^
      Thanks for these words!

      Charles & Yann

      Supprimer