06/08/2015

THE FANTASTIC FIVE

To celebrate the beginnings of the Autumn Winter 2015/16 ad campaigns, a season full of good surprises & disappointments, here are the 5 best ones according to us!

Pour fêter dignement les débuts des campagnes Automne Hiver 2015/16, une saison pleine de bonnes surprises & de déceptions, voici les 5 meilleures selon nous!


Miu Miu 
by Steven Meisel starring Stacy Martin, Mia Goth, Hailey Gates & Maddison Brown

Miuccia Prada always knows how to put images on her unique way of making fashion. With a little help from her loyal Steven Meisel, she always proposes something different and apart, something up to the clothes she designs. For her outstanding Autumn Winter 2015/16 Miu Miu collection, they decided to put the models in context, in the streets, a 50s/60s or 70s street. Actually, we do not know and it adds a little mystery to this ad campaign entitled Subjective Reality. Does this title imply that we should have our own interpretation of these pictures? If I had to give mine, it would be something like this:"These pictures were taken by a private detective following unfaithful wives". We are kind of paparazzi tracking women who absolutely know what they've done and who would not be against kicking some asses. Just like the Prada lady, the Miu Miu girl/woman is highly independent and does not expect anything from anyone. I love this kind of ads because you just can't remain passive in front of such pictures. Of course, some will say that this looks like a magazine editorial but I love to tell myself stories and be the Master of my own imagination. Just like the Miu Miu girl, I receive orders from nobody!

Miuccia Prada a le chic pour toujours mettre en scène de façon unique sa mode et son univers. Aidée de son fidèle Steven Meisel, elle propose toujours quelque chose de diffèrent et de à part, à la hauteur des vêtements qu'elle imagine. Pour son extraordinaire collection Automne Hiver 2015/16 Miu Miu, ils ont décidé de mettre les mannequins en contexte, dans la rue, une rue qui pourrait appartenir aux années 50 ou 60 ou 70. En fait, on ne sait pas très bien, ce qui ajoute du mystère à cette campagne intitulée Subjective Reality (Réalité Subjective). Est-ce que ce titre implique qu'on doive interpréter comme bon nous semble ces photos? Si je devais donner ma propre interprétation, je serais tenté de dire que l'on suit un détective privé chargé de suivre des femmes infidèles. Nous sommes des sortes de paparazzi traquant des femmes qui ont l'air de savoir ce qui leur arrive et qui ne seraient pas contre l'idée d'en découdre. La femme Miu Miu (comme la Femme Prada) est hautement indépendante et n'attend rien de personne. J'aime ce genre de campagnes car nous ne pouvons pas rester passifs devant de telles photos. Alors oui certains pourront dire que ça fait plus séance photos pour un magazine mais j'aime pouvoir me raconter une histoire et être maître de mon imagination. Comme la femme/fille Miu Miu, personne n'a à me dire ce que je dois faire!






Gucci 
by Glen Luchford starring Tessa Bruinsma, Sven de Vries, Tobias Lundh & Lia Pavlova

This is no longer a secret, I am obsessed with Gucci so I was expecting a lot from the first ad campaign of the Alessandro Michele era. Just like with Miu Miu, the pictures are set in the streets and they could be captioned "Scenes from Everyday Life wearing Gucci". In Gucci, waiting for the subway train, walking in the streets ou lying down on a beach, it is much more glamorous! The poetry and timelessness of these pictures immediately made my heart melt. Gucci or not, I know when photographs are beautiful! It can't be denied that Michele has "rebooted" the venerable Italian House in the best of ways. We are thousand miles from the sexy cliché that was its image before. Here, there is a sexy touch of course but it is toned and I am under the impression that thanks to these pictures by Glen Luchford and thanks to the amazing light, the clothes are even more beautiful! A tour de force


Ce n'est plus un secret pour personne, je suis obsédé par Gucci, j'attendais donc avec impatience la première campagne de l'ère Michele. Comme pour Miu Miu, les photos sont situées dans un univers urbain et celles-ci pourraient être intitulées "Scènes de la Vie Quotidienne en Gucci". Car en Gucci, attendre le métro, marcher dans la rue ou s'allonger sur une plage c'est tout de suite beaucoup plus chic! La poésie et l'intemporalité qui se dégagent de ces photos m'ont tout de suite fait chavirer et Gucci ou pas Gucci, je sais reconnaître de belles photos quand je les ai sous les yeux. Il n'y a pas à dire mais Alessandro Michele a "rebooté" de la plus belle des manières la vénérable maison italienne. On est loin du cliché sexy qui a pu être l'image de la marque auparavant. Ici, c'est sexy mais tout en nuances et j'ai l'impression que grâce aux photos de Glen Luchford et à sa lumière, les vêtements sont encore plus beaux. Un véritable coup de maître!







Dior 
by Willy Vanderperre starring Julia Nobis, Mica Arganaraz & Natalie Westling

The Dior AW15 ad campaign was one of the last campaigns to be released and I was feverishly waiting for it to see if my favorite girl Julia Nobis would still be the star! According to me, she is perfectly matching the Raf Simons's aesthetics for the French maison de couture. So, I felt no disappointment at all when I saw that she was accompanied by two models I literally adore: Natalie Westling & Mica Arganaraz. My happiness was multiplied by a thousand when I saw that Willy Vanderperre had shot in Granville, the birthplace of Mr Christian Dior, a charming little city of Normandy, a city that has a very special place in my heart. Indeed, my mother used to live here and it was always such a bliss to go there and recharge my batteries in front of the sea. I think this is why I love these pictures so much because they bring me back to sweet memories.

La campagne Dior a été une des dernières à sortir et je l'attendais avec fébrilité car je voulais à tout prix que ma chouchoute Julia Nobis y ait la vedette une nouvelle fois. Elle matche tellement bien l'image de Dior sous Raf Simons. Je n'ai donc pas été déçu et encore moins lorsque j'ai constaté que Mica Arganaraz & Natalie Westling, deux autres de mes favorites, l'accompagnaient. Ça aurait pu s'arrêter là, j'aurais pu simplement être heureux de les voir dans une campagne Dior. Et hop on passe à autre chose. Lorsque j'ai vu les clichés, ça a été toute autre chose car dans un désir de "Retour aux sources", Willy Vanderperre est allé shooter à Granville, la ville de naissance de Christian Dior et un endroit qui a une place à part dans mon cœur. En effet, ma mère y a vécu quelques années et ça a toujours été un tel bonheur d'y aller, été comme hiver, me ressourcer face à la mer. C'est sans doute simplement pour ça que j'aime autant ces photos, car elles me ramènent à de beaux souvenirs. Je n'avais sans doute pas autant de classe que ces trois filles lorsque j'allais m'asseoir sur la falaise pour regarder les vagues se briser sur les rochers mais j'aimais tellement ça. 







Marni 
by Jackie Nickerson starring Marte Mei Van Haaster


This is the first time in 20 years that Marni proposes an ad campaign and what a campaign! It is simple and deep at the same time. A beautiful composition full of strength & poetry in perfect harmony with the strong & poetic clothes designed by Consuelo Castiglione. Here, this is not a question of who is the model (even if it is Marte Mei Van Haaster), this is a question of admiring and dissecting the Marni clothes. This is a radical choice for a first time and undoubtedly, some will remain puzzled by these poses and this setting but this "arty" side is far from displeasing me.


C'est la première fois en 20 ans d'existence que Marni propose une campagne et quelle campagne! Elle est simple et profonde à la fois. Une magnifique composition forte et poétique qui rend grâce à la force et à la poésie des vêtements imaginés par Consuelo Castiglione. Ici, nous ne sommes pas là pour regarder qui est le mannequin (même si Marte Mei Van Haaster est un mannequin connu) mais pour vraiment voir les vêtements, les décortiquer, les admirer. C'est un choix radical pour une première fois et sans aucun doute, certains resteront complètement hermétiques à ces poses et à ce décor mais ce "côté arty" n'est pas du tout pour me déplaire.





Alexander Wang 
by Steven Klein starring Lexi Boling, Anna Ewers, Binx Walton, Molly Bair, Hanne Gaby Odiele, Sarah Brannon, Isabella Emmack, Alice Glass & AyaBambi

Each season, I love the Alexander Wang ad campaigns. First, because they are always beyond cool (just like his clothes actually!) and secondly, because the star is always Anna Ewers, another girl I really love. If I chose to feature this Stevn Klein's campaign in my Top 5 , it's more because of the badass attitude of the models, the clothes and the pics than because of a certain originality. Yes, we have already seen better from Alexander Wang before yet, I could never get tired of looking at these photos & at these half Goth / half Zombies girls. After all, it may be the softest way to photograph this collection, that, back in March, kicked our asses hard, and with such big shoes, believe me it is painful!

Chaque saison j'adore les campagnes Alexander Wang. Déjà parce qu'elles sont au delà du cool (comme ses vêtements!) et aussi parce qu'il y a toujours la bombe Anna Ewers, une autre de mes favorites. Si j'ai choisi de mettre cette campagne de Steven Klein dans mon Top 5 c'est plus à cause de l'attitude badass des mannequins, des vêtements et des photos que pour une certaine originalité. C'est vrai on a déjà vu mieux venant d'Alexander Wang mais je ne me lasse pas de regarder ces clichés et de contempler les filles mi-Goth mi-Zombies mises en scène par Klein. Et puis en réfléchissant bien, c'est peut-être la manière la plus soft et nuancée de photographier cette collection qui, en mars dernier, nous avait mis un gros coup de pied aux fesses, et avec les chaussures qu'elles portent ça fait mal croyez-moi!





Made by Charles Margueritte






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire