30/08/2015

W.A.R.M. TOP 10

1/ The Ad Campaign: PATH AW15 by Jeff Yiu




2/ The TV Show: Homeland Season 5



3/ The #MBFWSTHLM* Collection: BACK SS16


Pic via Style.com

4/ The Song: MDR - Petite Noir





5/ Our #MBFWSTHLM* Fashion Crush: Altewaisaome SS16


Pic via Style.com

6/ The Model: Boyd Holbrook by Willy Vanderperre for DIOR AW15



7/ The Talk Of The Town: Lady Gaga & American Horror Story Hotel





8/ The Viral Moment: Taylor Swift & Phoebe Buffay - Smelly Cat




9/ The Editorial: Escapism by Bo Brinkenfalk for Fucking Young! Online



10/ The Fashion Film: Notre X Gosha Rubchinskiy AW15 by Naked Gallery


*Mercedes Benz Fashion Week Stockholm



Made by Charles Margueritte





29/08/2015

NUCLEAR PSYCHODELIA

This week, the Stockholm Fashion Week took place and even if Stockholm is not New York, Milan, London or Paris, it would be wrong to minimise the importance of this event. Indeed, Scandinavian fashion is full of a reinvigorating coolness and ideal propositions to make your everyday wardrobe less boring. Swedish designers just like those coming from Denmark have a particular language and this also applies to their Fashion. But contrary to their languages, we tried to "master" during our latest stay last Spring, Scandinavian fashion speaks to us and far from the image we could have [Minimalist & Monochrome], it is often bolder and more daring than its famous older sisters.

Cette semaine s'est tenue la Fashion Week de Stockholm et même si Stockholm n'est pas Milan, New York, Londres ou Paris, on aurait tort de minimiser l'importance de cet événement tant la mode scandinave est pleine d'une fraîcheur revigorante et de propositions idéales pour rendre moins boring votre garde-robe quotidienne. Les designers suédois tout comme ceux venus du Danemark parlent un langage bien à eux et il en va de même quand il s'agit de mode. Mais contrairement à leurs langues que nous avons eu du mal à maîtriser (maîtriser est un bien grand mot...) lors de notre dernier séjour au Printemps, la mode scandinave nous parle et loin de l'image que l'on peut en avoir [Minimaliste & Monochrome], elle est souvent bien plus audacieuse et impertinente que ses grandes sœurs à la renommée mondiale.

This is not a scoop! Yes we do love Cheap Monday, the Swedish brand with its affordable & fun fashion. Cheap Monday is all about an attitude, a "coolitude" and jeans that have made its fame. Their latest collection for Spring Summer 2016 entitled Nuclear Psychodelia presented a few days ago in the Swedish capital reinforces the high esteem we feel about them and above all, proves that their fashion must not be taken too seriously. The program includes giant mushrooms, sun-burnt models, 70s & 90s music for a Burning Man atmosphere. Are you really sure this is still Cheap Monday? More Trip Monday this time!

Ce n'est pas un scoop, oui nous aimons Cheap Monday pour sa mode accessible et fun, et bien sûr pour ses vêtements que nous ne trouvons pas partout. Cheap Monday c'est avant tout une attitude, une coolitude et des jeans, sa marque de fabrique, ce qui a fait que maintenant Cheap Monday est Cheap Monday. Leur dernière collection pour le Printemps Eté 2016 intitulée Nuclear Psychodelia présentée il y a quelques jours dans la capitale suédoise confirme tout le bien que l'on pense et nous prouve surtout que leur mode ne doit surtout pas être prise au sérieux. Au programme, des champignons géants, des mannequins qui sont restés trop longtemps sous le soleil, de la musique entre 70s et 90s pour une ambiance à la Burning Man. Cheap Monday vous êtes sûrs? Plutôt Trip Monday!

Image by Cheap Monday
But what about the clothes? In the introduction on the Stockholm Fashion Week website, it is said that this collection "makes you feel your head is on the moon but your feet are stuck on the dancefloor". Here, it is the improbable meeting of an acid trip (pretty sure the gigantic mushrooms are not here only for decoration) in the middle of the hippie era with the 90s grunge (jeans + acid washed clothes). The styling is always perfect in the Cheap Monday collections and once again, we see the mix of smarter pieces with more casual ones for a great fashion impact. No inhibitions with Cheap Monday, impeccable white shirts are styled with loose sweatpants or black jersey dresses are worn with a tube top in terry-cloth (a perfect fabric if you want an impromptu bath). This fabric is one of the nicest finds of Ann-Sofie Back, the creative director of the brand and her team, and can be found in other pieces of the collection such as a white tee worn with a leather shirt & large culottes. I also completely love the "fusion" clothes that mix several inspirations for an unexpected but highly desirable effect. The extra loose jeans ending in an infinity of fringes as if you wore at the same time shorts & a skirt. Or the sweat/dress, a grey dress with a sweat knotted around the waist. Knots are something essential in Ann-Sofie Back's creation and they can also be found white denim crop jacket with sleeves knotted around the waist too. There are also the timeless Cheap Monday basics, such as the printed sweaters (acid washed/with atomic clouds on them or the moon cycles) or the shirts in leather/with stripes or with oversized sleeves worn with dungarees and a fringed hat. I could also write about the exception of this collection, the "knitted silhouette": a loose jumper+ a loose skirt = very grunge/ totally cool.

Et les vêtements dans tout ça? Dans la note de présentation sur le site de la Fashion Week de Stockholm, il est dit que cette collection "vous donne l'impression que votre tête est sur la lune mais que vos pieds sont ancrés sur le dancefloor". Ici, nous assistons à la rencontre improbable d'un trip (les champignons géants et colorés ne sont peut-être pas là que pour décorer) sous acide en pleine période hippie et des 90s dans toute leur splendeur c'est à dire du jean, du grunge et des vêtements délavés à l'acide. Le styling est toujours parfait dans les shows Cheap Monday et une fois encore, on a droit à un mix de pièces habillées avec des vêtements plus casual pour un effet mode garanti. Avec Cheap Monday, pas d'inhibitions, on mélange des chemises blanches impeccables avec des pantalons de survêtements trop larges et aux finitions sciemment imparfaites, on porte des robes noires en jersey plutôt chic avec un top bandeau en matière éponge (pratique pour un bain improvisé), ce tissu que l'on retrouve dans plusieurs pièces de la collection et qui constitue à coup sûr l'une des grandes trouvailles d'Ann-Sofie Back, la directrice de création et de son équipe. J'aime aussi particulièrement les vêtements "fusion" qui mêlent plusieurs inspirations pour un effet inattendu et hautement désirable. Les pantalons extra loose qui se terminent en une multitude de franges comme si on portait à la fois un jean et une jupe. Ou bien encore, la robe/sweat qui mélange une robe grise et un sweat noué à la taille. Les noeuds sont quelque chose d'important dans la création d'Ann-Sofie Back et on les retrouve aussi dans une veste courte en denim blanc avec comme des manches nouées à la taille (tout ça dans un seul et même vêtement!). Et puis, il y a également les basiques indémodables Cheap Monday, les sweats imprimés à l'acide /nuage atomique/ ou cycles de la lune, les chemises en cuir/à rayures/blanches avec manches extralarges (peut-être pour se protéger des radiations ou des gouttes de pluie acide?) portées avec une salopette et un chapeau à franges. Enfin, je pourrais aussi vous parler de la silhouette en maille, une exception dans cette collection: un pull + une jupe en maille très grunge et excessivement cool.














Runway Pics via Style.com
Once again, it's a very no-gender collection proposed by Cheap Monday for next Summer. Boys are wearing the girls' clothes and vice versa. We're loving it! At W.A.R.M., we absolutely adore the portrait of an irreverent youth drawn season after season by Ann-Sofie Back and her team. I really don't know how someday we could get tired of these cheap & über-cool clothes that are the very basis of our everyday wardrobe.

Une fois encore c'est une collection très "no gender" que nous propose Cheap Monday pour l'été prochain. Les garçons portent les pièces des filles et vice-versa et ce n'est pas fait pour nous déplaire. Chez W.A.R.M., on adore le portrait de cette jeunesse irrévérente que nous dresse Ann-Sofie Back et son équipe saison après saison et j'imagine mal comment on pourrait un jour se lasser de ces vêtements cheap et über-cool qui constituent la base de notre vestiare quotidien.


Written by Charles Margueritte




27/08/2015

CONCRETE






ACNE STUDIOS Denim Jacket
WEEKDAY Long Shirt
CHEAP MONDAY Jeans
SPITFIRE Sunglasses
CHEAP MONDAY Necklace
ZARA Boots



25/08/2015

COWBOYS & ALIENS

The Thomas Tait show is one of the hottest shows of the London Fashion Week. He is the one to watch designer who won the first edition of the LVMH Prize in 2014. The 300 000 euros have helped him to keep his business afloat and have given him time to focus on the creative process and to consider his eponymous brand direction. His Autumn Winter 15 collection is the result of this reflection. Tait wanted drama but also functionality and wearability. This collection intended to re-think his dialogue with fashion while repositioning his business. Tait described his collection to the British Vogue as "Sci-Fi spaghetti western". The collection is built around this duality, blending retro with sci-fi. His clothes are a clash of modern, kitsch and vintage. It makes me think of the movies which play with two genres that don't usually go hand in hand. It reminds me of Cowboys & Aliens which is a bit of a western along with sci-fi characters and horror elements.  The clothes embody both these Far-West vibes and this alien-esque shapes. Expect the unexpected with Tait's designs as this collection is full of suspense and tension like a good old action movie. The pitch seems to be Tarantinesque and the clothes surely demand attention.

Le défilé Thomas Tait est un des plus courus de la Fashion Week de Londres. Il est le designer du moment, celui qui a remporté la 1ère édition du Prix LVMH en 2014. La récompense de 300 000 euros l'a aidé à maintenir son budget et lui a donné du temps pour se focaliser sur le processus créatif & pour réfléchir à la direction dans laquelle il voulait aller. Sa collection Automne Hiver 2015 est le résultat de cette réflexion. Tait voulait du "drama" mais aussi de la fonctionnalité et de la portabilité. Tout en repositionnant son business, cette collection a pour but de repenser son dialogue avec la mode. Au British Vogue, Thomas Tait a décrit sa collection comme "un western spaghetti de science-fiction". Sa collection est construite autour de cette dualité, mélangeant le rétro et la science-fiction. Ses vêtements sont un puissant mélange de moderne, de kitsch et de vintage. Ça me fait penser aux films qui mêlent deux genres qui normalement ne vont pas ensemble. Un peu comme Cowboys & Aliens qui est un western avec des personnages de science-fiction et des éléments horrifiques. Les vêtements de cette collection A/H2015 symbolisent ces deux facettes: on sent le Far West mais les coupes sont plus "alienesques" qu'autre chose. Il faut s'attendre à l'inattendu avec les créations de Tait car cette collection est pleine de suspense et de tension comme un bon vieux film d'action. Le pitch de cette collection semble "Tarantinesque" et tout comme ses films, les vêtements de Thomas Tait demandent toute notre attention.

Pic via Dazed Digital by Philip Trengrove
Shirts are cut like oversized denim jackets paired with wide pants. Some of them have wide kimono sleeves giving them a dramatic effect. Jumpsuit silhouettes make their appearance on the runway in the shape of boxy worker jackets and their matching pants made out of leather. Shorts and long length trapeze skirts are made out of different patchworks of exquisite leathers. This collection is also the horn of plenty of outerwear. Biker jackets are turned into pieces everyone should own, just like the a-line jackets, the dresses, the sailor jackets, all embellished by a central zipper for a sexy effect. Lovers of bomber jackets will be satisfied too as Tait has kept its masculine shape and exaggerated the proportion of the collar making it larger. These big collars are very 70's, a direction that keeps coming back through all the pieces.

Les chemises sont coupées comme des vestes en denim oversize et associées à de larges pantalons. Certaines d'entre elles ont de larges manches kimono, ce qui leurs donne un effet dramatique. Les silhouettes "combi" font leur apparition sous la forme de vestes boxy et pantalons coordonnés en cuir. Les shorts et les jupes trapèzes longues sont aussi faits dans différents patchworks de magnifiques cuirs. Cette collection est également la corne d'abondance de l'outerwear. Les biker jackets de Thomas Tait sont des pièces à posséder à tout prix tout comme ses vestes A-Line, ses robes, ses vestes de marin, toutes embellies par une fermeture éclair au centre pour un effet sexy garanti. Les amateurs de bombers seront aussi satisfaits puisque Tait en a gardé la coupe masculine mais a exagéré les proportions du col en le rendant plus large. Ces grands cols sont très années 70, un fil conducteur pour toute cette  collection.






Yet, there is nothing outdated here even if these 70's vibe pieces feel very retro. One can feel the modern twist because of the way the pieces are cut and how they are designed. The arty-architectural proportion and the graphical effect make you forget this vintage attitude. The collection introduces contrasts & anachronisms. The first part of the collection features these pleated boxy shapes which have nothing to do with the 70's. A tailored jacket is revisited with rounded shoulders, a longer length and one pleated side. Tait's dresses are very modern, having a retro-futuristic attitude. He printed pictures of 70's horror movies on them and mixed them with his architectural design. One dress has this boxy pleated top reminding me of an armor. Tait has put a lot of energy to engineer these breathtaking asymmetrical tops layered over the midi silky skirts. These techniques do not come from the past, creating these unique structures that look very new. Scarves are draped like lightweight tops, a thoughtful move for an evening outfit.

Pourtant, il n'y a rien de daté dans cette collection même si les pièces 70s ont un côté indéniablement rétro. On peut sentir la modernité dans la façon dont sont imaginées et coupées les pièces. On oublie vite l'attitude vintage des vêtements quand on voit les proportions arty-architecturales, les effets graphiques ainsi que les contrastes & les anachronismes. Ainsi, la première partie de cette collection met en scène les coupes boxy, plissées, drapées, des coupes qui n'ont rien à voir avec les années 70. Une veste de tailleur est ainsi revisitée avec des épaules rondes, une plus grande longueur et un côté plissé. Les robes de Tait sont aussi très modernes tout en possédant quelque chose de rétro-futuriste. Il a imprimé des images de films d'horreur des années 70 et les a inclus dans ses designs architecturaux. Il a aussi mis toute son énergie dans ces tops asymétriques époustouflants portés sur les jupes midi en soie. Les techniques de Tait ne viennent pas du passé c'est certain. Toutes les "structures" qu'il a imaginées sont très nouvelles à l'image des tops très légers faits à partir de foulards, parfaits pour une tenue de soirée.




Thomas Tait has created an impressive collection full of brilliant ideas. He is very generous giving a lot of bold propositions to twist a woman's wardrobe. They can feel strong, sexy and comfy into the clothes he has imagined. He wanted to slow down the things trying to deliver a more realistic wardrobe. After all, there is nothing wrong with pleasing the customers. But Tait doesn't want to play safe and this collection is a big step in the building of his brand. Remaining creative, having a strong point of view  & being aware of the commercial aspects are essential to establish and last in the business of fashion. Thomas Tait is a down to earth designer and he knows what to do to move forward.

Thomas Tait a crée une collection impressionnante faite d'idées toutes plus brillantes les unes que les autres. Son esprit semble regorger d'idées audacieuses pour twister la garde-robe d'une femme. Dans ses vêtements, elles peuvent ainsi se sentir fortes, sexy et en même temps à l'aise. Avec cette collection, le prodige britannique a voulu ralentir le rythme pour vraiment se focaliser sur un vestiaire plus réaliste. Après tout, il n'y a rien de mal à vouloir faire plaisir aux clients. Pour autant, Tait ne joue pas la sécurité et cette collection est un grand pas en avant dans la construction de l'identité de sa marque. Rester créatif, avoir une point de vue fort et être conscient des aspects commerciaux sont essentiels pour établir une marque de mode qui durera dans le temps. Thomas Tait est un designer qui a les pieds sur terre et il sait ce qu'il doit faire pour aller de l'avant.




Words by Yann Sackville West




24/08/2015

NINJA!







MARC by MARC JACOBS Tee-Shirt
NICOMEDE TALAVERA Shorts
KENZO Arm Sleeves
OAK Leather Cap
& OTHER STORIES Sunglasses
UNDERGROUND Creepers



23/08/2015

W.A.R.M. TOP 10

1/ The Editorial: Natalie Westling by Glen Luchford for Vogue Paris




2/ The Music Video: Tame Impala - Let It Happen




3/ The Magazine Cover: Sasha Pivovarova for POP AW15



4/ The Movie Trailer: Knight Of Cups by Terrence Malick



5/ The Talk Of The Town: Banksy's "Dismaland" Theme Park



Pic via Highsnobiety

6/ The Song: Lana Del Rey - Terrence Loves You



7/ The Supermodel: Lara Stone by Luigi & Iango for W Korea





8/ The Fashion Film: The Gaze & Other Stories




9/ The Ad Campaign: Fei Fei Sun for COS AW15





10/ The TV Show: American Horror Story Hotel






Made by Charles Margueritte