11/05/2016

YOUTH! HOPE! FASHION!

French youth is not asleep. French youth is not desperate and slowly sinking in a state of depression. The French youth we know is alive, smart, engaged, it has things to say, things to create, to imagine. The French youth we know is hopeful even though the state of things could be a heavy burden. Of course, France is not an isolated case. Things are going wrong everywhere in the world but instead of giving you a dark & pessimistic overview we'd like to celebrate this brave, audacious & bold French youth. This youth trying to make things move. This youth trying to make minds evolve. This youth that won't be absorbed into a dumb obscurantism.

La jeunesse française n'est pas assoupie. La jeunesse française n'est pas désespérée et ne sombre pas lentement dans un état dépressif. La jeunesse française que nous connaissons est bien vivante, intelligente, engagée, elle a des choses à dire, à créer, à imaginer. La jeunesse française que nous connaissons a des espoirs même si l'état actuel des choses pourrait être un lourd fardeau. Bien sûr, la France n'est pas un cas à part. Les choses vont mal partout dans le monde mais plutôt que de vous dresser un tableau pessimiste et sombre, nous aimerions célébrer cette jeunesse française courageuse, audacieuse et pleine de force. Cette jeunesse qui essaye de faire bouger les choses. Cette jeunesse qui essaye de faire évoluer les mentalités. Cette jeunesse qui ne se laissera pas sombrer dans un obscurantisme débile.

Pierre Kaczmarek, the creator & designer of AFTERHOMEWORK(Paris) is one of them and he has definitely something to tell us. His latest collection for Autumn Winter 16/17, presented in the 11th arrondissement not far from the premises of the November Paris attacks, is a perfect reminder of how deep & thoughtful youth can be. Of course, these more than tragic events occupied our minds at this time (and still now in a way) but there was hope this day thanks to a young man who creates after his homework (hence the name of the brand). Pierre, helped by his muse/girlfriend Imane Medjahed & Lewis Ofman, the artist behind the musical atmosphere of the show (who is also composing after school, after his homework), moved us with his clothes having an attitude, a message to deliver, a part of light even if they were all black, superbly black, intensely black. There are no compromise in Pierre's work. He doesn't want to design colourful clothes for the sake of designing them. He wears black, all his friends do, we are all wearing black. Not because we are sad, depressed or have no faith in anything. We are all wearing black because black is multiple, black is meaningful, black is never boring (ask Rei Kawakubo whether black is a boring colour...). The colour black is here reinvented through asymmetrical & weird shapes, cut-outs & layering. A deeply modern silhouette translating the radicalism, the absurdity, the madness of our today's world. However, it is softened with a touch of poetry, of frailty, of creative strength, of femininity & masculinity. Into these clothes, the body is free, fluid yet protected & embellished.

Pierre Kaczmarek, le créateur et designer de AFTERHOMEWORK(Paris) fait partie de cette jeunesse et il a définitivement quelque chose à nous raconter. Sa dernière collection en date pour l'Automne Hiver 2016/17, présentée dans le 11ème Arrondissement, non loin du lieu des attaques de Novembre, nous rappelle à quel point la jeunesse peut être impliquée & réfléchie. Bien sûr, ces attaques sans nom occupaient nos esprits ce jour-là (et toujours un peu maintenant en quelque sorte) mais il y avait de l'espoir, beaucoup d'espoir grâce à un jeune homme qui crée après sa journée de cours (d'où le nom de sa marque). Pierre, avec l'aide de sa muse/petite amie Imane Medjahed & de Lewis Ofman, l'artiste derrière l'atmosphère musicale du défilé (qui crée lui aussi après les cours), nous a émus avec ses vêtements d'une attitude folle, emplis d'un message fort et d'une part de lumière indéniable et ce, même si la couleur principale de cette collection est le noir; un superbe et intense noir. Le travail de Pierre Kaczmarek ne connait pas les compromis. Il ne veut pas créer des vêtements colorés juste histoire de dire et de montrer qu'il sait le faire. Il porte du noir, tous ses ami(e)s portent du noir, nous portons tous du noir. Non pas parce que nous sommes tristes, déprimés ou que nous n'avons foi en rien. Nous portons tous du noir parce que le noir veut dire quelque chose, le noir n'est jamais ennuyeux (demandez à Rei Kawakubo si le noir est ennuyeux...). Ici, la couleur noire est réinventée à travers des formes asymétriques et étranges, des découpes et des superpositions. Une silhouette résolument moderne traduisant la radicalité, l'absurdité, la folie de notre monde. Cependant, tout ça est adouci par une touche de poésie, de fragilité, de force créative, de féminité & de masculinité. Dans ces vêtements, le corps est libre, fluide et pourtant protégé & embelli. 








With Pierre Kaczmarek, age is nothing but a number. His collection is complex, full of contrasts between the wraparound pieces and those exposing the body. Oversize shapes (in the sleeves, in the trousers, in the coats...) revealing some kind of absurdity mixed with pieces with some interesting cut-outs/slits to let the shoulders, the bust, the legs appear. And what to say about these bands of fabric placed on some strategic parts of the body; they bring a new perception/perspective, a new way of looking at these clothes, a new movement too. His inventiveness seems to know no limits, he is deconstructing, re-interpreting & re-appropriating pieces we already know. He gives birth to a new wardrobe filled with pieces tinged with this spleen of youth. Pieces full of soul, beautifully imperfect pieces such as a cable worn as a belt or a bucket worn as a bag. Sometimes, clothes are becoming an abstract shape, something radical & intense but it is always for the best of results. Every piece of this collection shows Pierre Kaczmarek's desire to make things move, to bring some kind of renewal to fashion, to make it fully meaningful again. And, above all, to make people think about fashion. The worst is, according to us, taking fashion & clothes for granted. Fashion is not something futile & unnecessary. Fashion is the best way to decipher a period of time, a society. Fashion should always be about a reflection on the state of things. Of course, people won't all agree but this reflection, this process will always bring interesting re-interpretations. AFTERHOMEWORK(Paris) stands for this. Pieces are versatile & deeply meaningful: for instance, an oversize hoodie can be worn as such but it can also become a coat or a dress. You should always wear a garment according to the way you are perceiving it. 


Avec Pierre Kaczmarek, l'âge n'est qu'un chiffre. Sa collection est complexe, pleine de contrastes entre des pièces enveloppantes et d'autres qui exposent le corps. Des formes oversize (dans les manches, les pantalons, les manteaux...) pointant une forme d'absurdité mixées à des pièces avec des découpes/ouvertures intéressantes et qui laissent apparaître les épaules, le buste, les jambes. Et que dire de ces bandes de tissus placées sur le corps à des endroits stratégiques; elles apportent une nouvelle perception/perspective, c'est une nouvelle manière de regarder ces vêtements, un nouveau mouvement également. L'inventivité du designer semble ne connaître aucune limite. Il déconstruit, ré-interprète et se réapproprie des pièces que l'on connait déjà. Il donne naissance à une nouvelle garde-robe remplie de pièces teintées du spleen de la jeunesse. Des pièces pleines d'âme, magnifiquement imparfaites comme cette ceinture faite à partir d'un câble électrique ou ce seau devenu un sac à main. Parfois, les vêtements deviennent une forme abstraite, quelque chose de radical et d'intense mais toujours pour le plus beau des résultats. Chaque pièce de cette collection montre le désir de Pierre Kaczmarek de faire bouger les choses, d'amener une sorte de renouveau à la mode, de lui rendre à nouveau tout son sens. Et par dessus tout, de faire réfléchir les gens. Que signifie la mode pour eux? Le pire est, selon nous, de prendre la mode et les vêtements pour argent comptant, pour ce qu'ils sont sans jamais regarder plus loin. La mode c'est tout sauf quelque chose de futile et d'anodin. La mode c'est le meilleure moyen de décrypter un moment donné d'une société. La mode devrait toujours être le reflet de l'état des choses. Bien sûr, tout le monde ne verra pas le même reflet, tout le monde ne sera pas d'accord mais ce processus d'interprétation apportera toujours son lot de réinterprétations. AFTERHOMEWORK(Paris) symbolise cela à nos yeux. Ses pièces sont versatiles et profondément éloquentes: ainsi, un sweat à capuche oversize pourra être porté comme tel mais pourra aussi devenir un manteau ou une robe. Il faut toujours porter un vêtement comme on l'entend, comme on le voit, comme on le perçoit. 


















This AW16 collection is a beautiful & moving celebration of youth through its hopes & fears, its ups & downs, its indecision & projects. A captivating & intriguing portrayal of today's youth enlivened by a touch of spleen & a stunning, burning desire to grow & describe things the way they really are.

Cette collection AH16 est une belle et émouvante célébration de la jeunesse à travers ses espoirs & ses craintes, ses hauts & ses bas, son indécision & ses projets. Un portrait captivant et intriguant de la jeunesse d'aujourd'hui avec une pointe de spleen et surtout un désir brûlant de grandir et de dire les choses telles qu'elles sont vraiment.



Pictures by Lucie Cosnier


Words by Yann Sackville-West & Charles Margueritte



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire